Photos

Photos du feu de joie près du Relais du Chemin Chambly, il y a de cela quelques années.

(Photos reçues de: Peggy Davis)


Les balises, nous en avons plusieurs milliers dans les sentiers et nous devons en renouveler une partie annuellement. Observez les directeurs et autres bénévoles sur divers chantiers.


Cabanons

 

Le HUSKY de PRINOTH du secteur Chambly 90

Le secteur Chambly 90 s'est installé un abri en toile pour son surfaceur. Ce n'est pas aussi pratique qu'un garage mais il y a plusieurs avantages : vérification du surfaceur à l'abri du vent, fini le dégivrage des vitres avant le départ, déglaçage du véhicule plus facile, possibilité de chauffer l'abri pour certains travaux d'entretien, etc.


Le BR 180 MP du secteur Les Montagnards

Les deux secteurs utilisent des grattes identiques c'est-à-dire : une gratte à couteaux fixes (photo 2) en début de saison pour niveler les têtes de labour et les boisés du côté de Chambly 90. Sinon, il faudrait beaucoup trop de neige pour démarrer la saison et pour obtenir les résultats que nous connaissons.

L'autre gratte est un modèle plus dispendieux et plus sophistiqué dont les couteaux déclenchent lorsqu'il y a un obstacle dans le sentier, soit une roche, un bord de fossé, une souche, etc. Avec ce modèle il est possible de gratter à une plus grande vitesse sans risquer de briser les équipements.

Selon les normes, un surfaceur est suffisant pour l'entretien de 80 à 100 kilomètres de sentiers. Or, chaque secteur nécessite en moyenne plus ou moins 14 heures d'entretien et deux opérateurs qui doivent se relayer pendant la nuit pour faire un tour complet.

En temps ordinaire, nous grattons de 3 à 4 fois par semaine. Nous devons souvent modifier les départs et attendre que le vent cesse pour assurer des sentiers de qualité.

Merci à nos opérateurs qui nous offrent un horaire flexible d'entretien qui est effectué presque toujours la nuit

ARGO SUR CHENILLES

Depuis 1994, le secteur Chambly 90 utilise un véhicule utilitaire 8 roues de marque ARGO pour la préparation des sentiers. Nous en sommes à notre 3e véhicule et il enregistre près de 200 heures en une saison et demie.

Nous l'avons équipé de chenilles pour la neige et d'une demi-cabine après que le président ait failli se geler un oeil en travaillant. La sécurité et la santé de chacun ne doit jamais être mise en péril.


Signalisation